Comment travailler avec des personnes qui vivent des histoires traumatisantes

Comment les aider à avancer malgré les blocages ?

Comprendre ce qui se passe dans le monde intérieur des personnes qui vivent avec des histoires difficiles, nous permet d’ajuster notre accompagnement, d’éviter l’épuisement professionnel et de sortir de l’impuissance

Descriptif de la formation : 

Face à des discours relatant des histoires de vie traumatiques, parfois d’une grande violence, les professionnels sont confrontés à des personnes qui ne parviennent plus à espérer un avenir meilleur. Un sentiment de désillusion, et de fatalisme peut entrainer une lecture unique et enfermante de la réalité chez la personne accompagnée comme chez le professionnel. Comment aller au-delà de ce sentiment d’impasse, d’impuissance face à une incapacité à agir sur la souffrance d’autrui ? Comment parler des événements de vie les plus douloureux, tout en mettant la lumière sur les forces et les ressources profondes des personnes ? Comment remobiliser un processus de changement dans des situations bloquées ?

 

Pré-requis : 

Aucun

Personnes concernées :

Professionnels du social et du médico-social, psychologues, psychothérapeutes, soignants.

 

Objectifs :

  • Connaître les différents types de trauma et les conséquences sur la vie au quotidien.
  • Comprendre comment agit le trauma au niveau cérébral et pourquoi les professionnels peuvent avoir l’impression de tourner en rond dans leurs interventions.
  • Savoir faire la différence entre des symptômes traumatiques et des comportements pathologiques.
  • Accompagner des personnes qui vivent des relations non constructives
  • Proposer des stratégies d’intervention apaisantes centrées sur les compétences et les ressources des personnes, pour engager un processus de changement.
  • Aider les personnes à avancer malgré leurs blocages et les comportements répétitifs dysfonctionnels.

Buts: 

  • Découverte de la psychotraumatologie, comme une nouvelle approche de l’intervention sociale.
  • Prise en compte des besoins du corps pour activer le processus de changement et la levée des blocages.
  • Poursuite d’une intervention centrée sur les solutions.
  • Une ouverture du champ d’intervention du social.
  • Une nouvelle dynamique de travail.
  • De nouveaux outils.

Méthodes pédagogiques :

  • Apports de contenus théoriques autour du trauma

  • Exercices, mises en situation, expérimentation d’outils pratiques

 

Informations pratiques

 

Dates et horaires : 5 et 6 Mars 2020

  • Lundi 11  : 9h30 – 17h30      
  • Mardi 12 : 9h00 – 17h    

 

Lieu : Bretagne

Salle du Conseil- 5 place de la Mairie, 35630 Hédé- Bazouges

Cette formation peut également être donnée en institution.

 

 

Modalités financières

 

Inscription individuelle : 320 €, payable à l’inscription 

Formation continue avec signature d’une convention : 440 €

Demandeur d’emploi, étudiant, retraité sans activité rémunérée : 200 €

 

Intervenantes :

 

 Cecile Bertrand  

Cécile BERTRAND, Psychologue, Superviseur et Formatrice sur les approches centrées solutions, thérapie narrative et psychotraumatologie centrée compétences. Exercice en libéral auprès des adultes, enfants et adolescents. Thérapeute familiale. Thérapeute EMDR. A travaillé plus de 10 ans en Centre Communal D’Action Social, et dans la protection de l’enfance. Expérience dans l’accompagnement des migrants et des personnes en situation de précarité. Coordinatrice du Cercle de Compétences Bretagne. 

Christine Rault est assistante sociale polyvalente de secteur en une zone urbaine sensible depuis 20 ans. Elle exerce différentes missions autour de l’écoute et l’accompagnement des personnes et familles en difficulté. Une grande part de son activité est consacrée aux problématiques intrafamiliales et à la mission de protection de l’enfance : évaluation d’informations préoccupantes, mise en place de mesure d’aides éducatives, interventions éducatives. Elle se forme également aux approches systémiques et à la thérapie familiale depuis quatre ans

 

Inscription et rensignements

Nombre de places limitées

Cécile Bertrand : cecile.bertrand.bzh@gmail.com